City Guide, Paris, Rencontrer, Style

Le Paris de Juliette, Walleriana

17 mars 2015
juliette-de-feraudy-walleriana-merci

Juliette est juriste de formation. Spécialisée dans le droit audiovisuel, elle n'avait jamais envisagé devenir entrepreneure. Et pourtant. Un jour, ses problèmes de circulation sanguine sont tels que son médecin lui tend une prescription pour des bas de contention. Devant la pauvreté de l'offre proposée en magasin, Juliette verse une larme. Impossible de trouver des collants qui répondent à ses envies de coquette. Il existe bien des marques aux Etats-Unis, mais les collants de contention étant déjà chers en soi, les droits de douane rendent l'achat prohibitif.

"En faisant des recherches et en questionnant mon entourage, je me suis aperçue que j'étais loin d'être la seule à avoir des problèmes de circulation. Crampes, jambes lourdes ou qui gonflent avec la chaleur. Sans forcément relever de troubles majeurs, nombreuses sont les trentenaires touchées par ces sensations désagréables", explique Juliette. "Beaucoup pensent que ça va passer, mais ces sensations ne font qu'empirer avec le temps".

Juliette décide donc de lancer sa propre ligne, Walleriana. Des collants de contention qui allient confort et style.

"J'ai commencé avec des modèles à plumetis, car c'est ce que j'avais envie de porter". Les modèles Bonjour Paris et Minnesota my Love sont lancés, respectivement en noir et prune.

Si Walleriana n'a pas encore un an, ses collants sont reçus avec gratitude. Un entrain qui encourage Juliette à persévérer dans son aventure entrepreneuriale: "À l'avenir, j'aimerais développer d'autres coloris, des mi-bas - plus pratiques à enfiler sous un pantalon -, une ligne spéciale maternité et une ligne pour hommes - dont on parle moins mais qui en souffrent également".

C'est sur les conseils d'Amandine que nous avons rencontré cette Parisienne d'adoption au parcours inspirant. Installée à Paris depuis 5 ans, Juliette a su l'apprivoiser. Un exercice qui n'était pas gagné d'avance, voire décourageant la première année selon ses dires, mais que la jeune paloise a relevé haut la main. Tout en gardant ce regard extérieur si intéressant!

Pour notre 3e city guide parisien, Juliette nous donnait rendez-vous dans son endroit fétiche du moment, le Used Book Café chez Merci!

paris-city-guide-walleriana-merci

PARISIANITÉ

Être Parisienne pour toi c’est…Avant de venir vivre à Paris, j'avais de gros stéréotypes. La Parisienne avait la voix rocailleuse, elle fumait, elle parlait de mode et des dernières expos avec ses copines, elle disait "putain" à tout bout de champs et elle sortait tout le temps.

Et maintenant que tu y vis? Mon portrait de la Parisienne est un peu plus nuancé. En fait, la Parisienne bosse tout le temps et ne sort finalement pas tant que ça. Elle aime parler des endroits tendance que personne n'a encore découvert. C'est vrai aussi qu'elle fait la gueule dans le métro, mais j'ai vite compris pourquoi. Quand tu souris, tu attires des gens très bizarres. J'ai donc appris à ignorer les gens et à faire la gueule!

En fait, je dirais qu'être Parisienne, c'est savoir exactement dans quelle rame de métro te positionner pour sortir à la bonne sortie, sans avoir à trop marcher. C'est également faire des vide-dressing de blogueuses. Je ne connaissais pas avant d'arriver ici et je trouve ça très sympa.

paris-city-guide-walleriana-merci

paris-city-guide-walleriana-merci

FOOD

Top 3 des restos #1 Blueberry Maki Bar. La cible est très bobo et si on pouvait y entrer sans problème avant, maintenant il vaut mieux réserver. Le chef est un japonais qui a habité à New York. C'est de là qu'il a rapporté son concept de makis aux multiples saveurs. Ça n'existait pas avant à Paris. #2 Madeleines Parisiennes. Il vaut mieux y aller tôt (avant 12h30) car vite pris d'assaut. Le succès est tel qu'ils ont d'ailleurs monté leurs prix...Ils proposent deux plats du jour, faits maison, dans un style de cuisine plutôt française. Ils offrent des mini madeleines avec le café, d'où le nom. #3 Café Pinson. J'adore aller travailler dans leur adresse du 10e. Il y a une petite musique en fond mais c'est très calme. Sinon dans le même style, il y a la Fourmi Ailée dans le 5e, qui donne l'impression d'être dans une bibliothèque.   Le meilleur brunch est chez…Clint. Leur brunch est très "healthy". C'est un peu de la branlette intellectuelle avec des graines etc. mais c'est très bon! Tu rêves d'aller manger un jour chez…Haikai le long du Canal Saint-Martin. Ce restaurant m'intrigue. Plusieurs personnes m'ont dit que si je voulais manger des choses extraordinaires, c'était là qu'il fallait aller.

paris-city-guide-walleriana-merci

Juliette de Feraudy Walleriana @ Merci

LIFESTYLE

Tes endroits fétiches pour... Te réchauffer quand il fait trop froid: Chez moi avec un bon thé. Respirer et te reconnecter: Dans les Pyrénées. J'aime Paris mais j'ai besoin d'en sortir. Te défouler: La Gym Suédoise! Tu t'éclates tout en ayant l'impression de tout travailler. J'aime courir mais pas à Paris, je tousse pendant une heure après. Sinon je vais au Krav Maga le samedi matin, pour apprendre à me défendre.paris-city-guide-walleriana-merci37 Tes lieux culturels favoris... Le Jeu de Paume pour leurs expositions photos. J'y vais avec mon frère quand il vient à Paris. C'est lui qui m'a introduite à la photo. La Pinacothèque car une amie à moi y travaille et m'invite donc aux vernissages. J'y apprends toujours plein de choses. paris-city-guide-walleriana-merci

paris-city-guide-walleriana-merci

PARIS

3 Parisien(ne)s inspirant(e)s Morgane Sézalory.  Elle a trouvé le filon! Elle est très accessible et agréable. Les vêtements Sézane sont très bien pensés, avec toujours le détail qu'il faut. Tout est soigné et joli. C'est un beau modèle de start up à suivre. Romain Moyne, qui a créé la start up Wheretoget.it, dont le concept est très intéressant. On poste un look et ce sont les gens qui réagissent pour dire où on peut trouver les pièces. Romain est un autodidacte. Je l'ai connu quand il codait la première version du site, dans sa chambre à Lyon. Depuis, il s'est installé à Paris et développé Wheretogetit, qui connaît un grand succès.  Il a même été mentionné dans Forbes, c'est un beau parcours! Mon cercle d'amis et mon petit copain. Ils sont d'un soutien énorme. Ce qui est très important quand on crée son entreprise. On peut vite se sentir seul. Sans eux, je n'y arriverais pas. juliette-de-feraudy-walleriana-merci

3 habitudes parisiennes dont tu ne te lasses pas

Errer sans savoir où je vais avec mon appareil photo.

Faire attention à ce que je vais porter. Avant, j'enfilais mon uniforme jeans troué, Converse et vieux t-shirt. Mais depuis que je vis à Paris, ça a bien changé. J'aime prendre le temps de bien m'habiller.

Appliquer un gros rouge-à-lèvres rouge pour améliorer mon teint blafard parisien.

  Si Paris m’était conté...je dirais Au Bonheur des Dames qui décrit la cohue dans les magasins. C'est exactement l'impression que j'avais en arrivant. Oui Paris est très jolie dès que tu lèves la tête, mais c'est aussi un gros bazar. Un bazar organisé, mais un bazar. Au début je détestais, il y avait trop de bruit, trop de monde, trop de tout. Puis je me suis dit que tant qu'à y vivre, autant en profiter. J'ai commencé à regarder les choses autrement. En fait, il y a toujours dix millions de choses à faire. paris-city-guide-walleriana-merci 3 lieux parisiens qui mériteraient d’être connus Le Barav, toujours blindé de monde d'ailleurs! Jules et Shim, un petit resto concept coréen sur le bord du Canal Saint-Martin. Ils sont hyper sympas! Tu peux prendre à emporter dans une petite boîte en carton à l'américaine, et t'installer pour pique niquer le long du Canal. Le lac Daumesnil. paris-city-guide-walleriana-merci2

On ne peut pas repartir de Paris sans avoir :

Vu Paris...pas juste la Tour Eiffel ou le Sacré Coeur mais les endroits un peu perdus. Il faut vivre Paris!

Bu un verre de vin et grignoté une planche de charcuterie et fromages dans un bar à vin.

Senti...mieux vaut ne rien sentir pour le coup car Paris, c'est tout un combo d'odeurs pas très agréables!

Marché sans but réel. C'est en s'y perdant qu'on découvre des choses cachées intéressantes. Un jour, je suis tombée sur la petite rue Crémieux, toute colorée. Un monsieur moustachu en espadrilles s'y était installé dans un fauteuil. Il prenait le thé dans un service en argenterie. Je lui ai demandé de le prendre en photo. Il a accepté à condition que je lui envoie ensuite les photos. Quand on a échangé nos noms, on s'est aperçu qu'il était le voisin de mes cousins. C'est aussi ça Paris, des rencontres improbables!

paris-city-guide-walleriana-merci Ton quartier...Le 12e, métro Michel Bizot. Ça ne fait pas très longtemps que j'y suis mais je le découvre petit à petit. J'aime beaucoup parce que le quartier est à la fois calme et vivant. Il y a beaucoup de familles avec des enfants, mais également des petits restos où sortir. Ce que tu trouves à Paris et nulle part ailleurs...À Paris, il y a toujours un truc à faire le dimanche, que ce soit une expo, un resto, un magasin d'ouvert. J'y découvre toujours des lieux insolites, ça ouvre l'esprit. paris-city-guide-walleriana-merci

LES ADRESSES PARISIENNES DE JULIETTE

  FOOD Blueberry Maki Bar - 6 Rue du Sabot, Paris 6e, 01 42 22 21 56 Les Madeleines Parisiennes - 46 Rue Lamartine, Paris 9e - 01 45 26 62 20 Le Barav - 6 rue Charles-François Dupuis, Paris 3e - 01 48 04 57 59 Jules et Shim (pique-nique coréen) - 22 rue des vinaigriers, Paris 10e -  01 58 20 17 91  Restaurant Clint - 174 Rue de la Roquette, Paris 11e - 09 81 60 17 36 Restaurant Haikai - 104 quai de Jemnapes, Paris 10e - 09 81 99 98 88 Café Pinson - 58 Rue du Faubourg Poissonnière, Paris 10e - 01 45 23 59 42 La Fourmi Ailée - 8 rue Fouarre, Paris 5e - 01 43 29 40 99   CULTURE Le Jeu de Paume - 1 Place de la Concorde, Paris 8e - 01 47 03 12 50 - jeudepaume.org La Pinacothèque - 8 rue Vignon, Paris 9e - pinacotheque.com  

Texte & Photos: Sarah Meublat

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Offrez-lui un noeud papillon made in France - Walleriana - Journal 8 février 2016 at 23 h 20 min

    […] Hey Flamingo : interview le Paris de Juliette, Walleriana […]

  • Reply OMagazine parle de nos collants et chaussettes bien-être 13 octobre 2015 at 10 h 56 min

    […] Hey Flamingo : interview le Paris de Juliette, Walleriana […]

  • Reply Walleriana est dans le magazine Hey Flamingo ! 19 mars 2015 at 23 h 34 min

    […] Hey Flamingo, « le magazine des âmes voyageuses et créatives » se trouve ici –> City Guide : le Paris de Juliette […]

  • Leave a Reply