City Guide, Montreal, Rencontrer, Style

Le Montréal d’Amanda Moss, designer de mode

28 octobre 2015

"Est-ce que je devrais arrêter la mode?" C'est la question que se pose Amanda Moss en 2012. Aguerrie aux rouages de la mode internationale, elle écume depuis plus de 12 ans les fournisseurs de Chine, d'Europe et de Navarre. Mais le rythme accéléré de la mode lui laisse un sentiment de vide. "Mon travail était de comprendre ce que voulaient les consommateurs et de les produire le plus rapidement possible", explique-t-elle. "Mais plus ça allait, plus je me sentais déconnectée de ce fonctionnement en mode plus, plus, plus".

Amanda devient alors "head designer" chez Covet. "Pour la première fois, je dessinais des pièces que j'aimais et que je portais". Mais la lune de miel tourne court. Le fonctionnement ne change pas: détecter les tendances, produire à flux tendu, vendre vite et recommencer. "C'est là que je me suis demandée si je ne devais pas tout simplement arrêter". La pause de réflexion durera un an. Le temps pour Amanda Moss de retrouver ses valeurs et de réfléchir aux différentes possibilités d'avenir.

amanda-moss-fait-a-montreal

Le déclic

L'envie de renouer avec le design de mode viendra du blog de la griffe marseillaise Sessùn. En le parcourant, Amanda Moss retrouve l'inspiration. "J'ai aimé le design, les visuels, leur façon de communiquer en organisant des brunchs et leur attitude distante face aux tendances". Des pépites dans les yeux, la créatrice se souvient: "J'ai dit à mes amis que j'allais lancer ma propre marque de vêtements et qu'il fallait surtout qu'ils ne me laissent pas abandonner cette idée".

Comment la création d'Amanda Moss, la griffe a-t-elle pris forme?

Je me suis inscrite au SAJE pour apprendre le côté business. J'ai appris à faire un plan d'affaires et tout un ensemble d'étapes que je n'aurais probablement pas suivi autrement. Je suis allée à New York avec mon amie designer Elaine Ho pour faire le tour des fabricants de tissus. Grâce aux connections que j'avais développées avec Covet, j'ai trouvé des boutiques qui soutiennent les créateurs locaux prêtes à me suivre dans l'aventure. Puis j'ai lancé la marque Amanda Moss au Smart Design Mart en décembre 2013. Une petite collection présentée dans un endroit où je me sens bien, entourée de mes amis.

Peux-tu nous parler de ta marque Amanda Moss?

Pour la première fois, je ne voyage pas aux quatre coins du monde mais je travaille localement. Plutôt que de rechercher les tendances, je vise l'intemporalité. Je veux que les femmes qui achètent mes robes puissent encore les porter dans plusieurs années. C'est la raison pour laquelle je me focalise sur un item mode: la robe. Je propose deux silhouettes, une robe trapèze qui gomme les rondeurs et va à tout le monde, et une robe plus ajustée, inspirée des années 1950. Je m'inspire beaucoup de l'allure des femmes à travers les époques. Mais je ne veux pas créer une marque vintage. Je cherche toujours à insuffler une dose de modernité.

amanda-moss-cityguide-montreal-1

Quel est ton plus grand défi en tant que designer de mode?

Trouver les bons tissus! C'est le plus grand challenge des petits créateurs de mode comme moi. Avant je pouvais sauter dans un avion et aller chercher le tissus que je voulais. Maintenant, je suis contrainte par les minimums imposés par les fournisseurs, très peu adaptés à notre mode de production. Alors je récupère les fins de stocks de grandes marques. Ce sont des tissus magnifiques, avec une grande préférence pour la fibre naturelle. J'aime cette idée de récupération, cette idée qu'ils retrouvent une seconde vie et ne soient pas jetés. C'est ma façon de voir les choses: changer la mode actuelle pour qu'elle devienne éthique et locale.

amanda-moss-cityguide-montreal-2

AMANDA MOSS x MONTRÉAL  

Être Montréalaise pour toi, c’est…Étonnamment, je dis encore que je suis Newfoundlander (terre-neuvienne). Et pourtant, ça fait maintenant 18 ans que je vis à Montréal. Je suis arrivée à Montréal à tout juste 17 ans mais le temps semble avancer plus lentement quand on est petit, alors j'ai toujours l'impression d'y avoir vécu la plus grande partie de ma vie.

Qu'est-ce qui t'a amenée au Québec? J'avais 11 ans et je suivais ma mère qui avait décidé d'étudier pendant 1 an à Chicoutimi. À l'issue de cette année, quand nous sommes rentrées chez nous, je n'avais qu'une idée en tête: retourner vivre au Québec. J'étais tombée amoureuse de la culture! Et c'est ce que j'ai fait, à peine deux semaines après avoir gradué! J'avais 18 ans. C'est à Montréal que j'ai découvert que travailler dans la mode n'était pas un rêve inaccessible, qu'il y avait des écoles de mode et des créateurs locaux indépendants qui le faisait. J'ai compris que  c'était possible!

studio-creation-amanda-moss-montreal

Peux-tu nous parler de tes deux cultures? Comme le Québec, le Newfoundland (Terre-Neuve) est une région qui tire une grande fierté de sa culture. C'est certainement ce qui fait que je me sens si bien ici. L'une est urbaine et l'autre est rurale, mais les cultures sont finalement assez similaires dans leur esprit unique d'indépendance. De la même façon que le Québec ressent l'importance de protéger sa culture et sa langue, le Newfoundland ressent également l'importance de préserver sa culture et d'être fier de se sentir différent du reste du Canada. Tu sais, le Newfoundland était la dernière province à rejoindre la confédération. Il y a cette même fierté têtue dans les deux provinces.

Pourquoi as-tu décidé de rester à Montréal? Montréal est une ville qui embrasse la créativité à un très haut niveau. C'est une ville où on met beaucoup d'emphase sur la qualité de vie, au-delà de la carrière je veux dire. Du moins dans le cercle dans lequel j'évolue. Les montréalais que je côtoie apprécient le temps passé avec leurs amis et leur famille. Ils ne semblent pas être pris dans la course aux possessions matérielles.  Pour moi c'est ça être montréalais: vivre une vie qui ne tourne pas autour des chiffres mais rechercher plutôt à maximiser son temps et apprécier la vie. C'est ce qui fait que je me sens chez moi dans la communauté créative montréalaise.

designer-montrealaise-amanda-moss-atelier-hochelaga

Des Montréalais(e)s inspirant(e)s? 

Elaine Ho est la seule de mes amies qui vit aussi à Hochelaga (rires). J'admire sa capacité à se réinventer. Elle a longtemps travaillé dans le design de mode mais quand elle a commencé à ne plus aimer ça, elle a décidé d'apprendre à fabriquer des bijoux et de devenir joaillière. J'aime le fait qu'elle soit tout le temps en train d'apprendre de nouvelles choses. Elle est l'une des co-fondatrices du Smart Design Mart. Elaine est très connectée et impliquée dans la communauté créative montréalaise tout en restant toujours très discrète, ce que j'admire également.  Enfin, elle est l'une des personnes qui m'a le plus soutenue quand j'avais besoin de quelqu'un pour valider mes envies de devenir entrepreneuse. Elle a joué un grand rôle dans la réalisation de ma ligne de vêtement Amanda Moss!

Je passe beaucoup de temps au The Wheel Club montreal. C'est une sorte de centre communautaire dans un sous-sol de NDG [Notre-Dame-de-Grâce], un club de séniors. Il est habituellement réservé aux membres mais le lundi, le club ouvre ses portes au public. Ils ont ce qu'ils appellent le "Hillbilly Night". Des groupes de country fantastiques viennent y jouer et de nombreux jeunes amateurs de musique viennent les écouter. La soirée est animée par une petite dame qui chante et joue aussi de la guitare. Cette dame s'appelle Jeannie Arsenault. Elle est tellement pleine de vie que je la trouve profondément inspirante.  Si je peux être ne serait-ce qu'un tout petit peu comme elle en vieillissant, je serai très heureuse.

robe-montreal-designer-amanda-moss

3 habitudes montréalaises dont tu ne te lasses pas…

Je me déplace en vélo partout, sauf en hiver bien sûr!

J'aime la façon dont les gens passent des soirées ou des journées entières dans les parcs. Il y a tellement de parcs à Montréal: parc Laurier, parc Lafontaine, parc Jeanne-Mance ou, à côté de chez moi, le parc Maisonneuve. J'adore y aller pour skier en hiver, c'est magnifique.

Il y a autre chose qui me rend folle, c'est la "midnight poutine". Ça m'arrive souvent, quand je rentre tard, de descendre de mon vélo pour aller m'acheter une poutine! Habituellement je passe sur Rachel pour rentrer chez moi alors je m'arrête à la Banquise. Mais disons que je n'ai jamais de difficulté à trouver une poutine quand j'en veux une! (rires)

Un dimanche parfait à la montréalaise…Un après-midi quelque part le long du canal [Lachine, NDLR], puis  une bière aux terrasses Saint-Ambroise. Quand il fait beau le dimanche, ils jouent des films en extérieur. Habituellement des vieux classiques des 80's projetés sur un gros camion. C,est vraiment fun! Voilà comment terminer un dimanche absolument parfait! En été évidemment!  

amanda-moss-studio-montreal-designer-hey-flamingo

interview-amanda-moss-creatrice-montrealaise-hey-flamingo

FOOD

Le meilleur brunch est chez…Je n'ai pas vraiment de lieux favoris mais plutôt des endroits que j'aime bien. Il y a le Ta Chido sur Park ou la terrasse du Bagatelle dans HOMA.

Pour prendre un bon café, tu vas…Je ne passe pas beaucoup de temps car je n'arrive pas à y travailler mais j'aime beaucoup le Hoche Café près de chez moi.

designer-mode-montreal-interview-hey-flamingo

Tes 3 restaurants montréalais préférés du moment

#1 L'Gros Luxe. J'adore cet endroit. C'est chaleureux, peu cher et leurs tacos au tofu sont incroyables!

#2 Imadake, un restaurant asiatique sur Sainte-Catherine. Un lieu fantastique où les gens sont particulièrement gentils.

#3 Le Pick Up Café: mon spot à pique-nique!

Ces trois restaurants ont des options végétariennes.

deco-montreal-designer-amanda-moss

LIFESTYLE

Tes endroits fétiches pour…

Te réchauffer quand il fait trop froid: Je reste à la maison en disant à mes amis combien j'ai hâte de les voir l'été prochain! (rires)

Te rafraîchir quand il fait trop chaud: À l'ombre dans un parc.

Respirer et te reconnecter: N'importe où le long du fleuve. Quand j'ai besoin d'un moment à moi, je prends mon vélo et je pédale jusqu'au Vieux-Port puis je longe l'eau jusqu'au Canal Lachine. Ou alors je prends le ferry jusqu'au parc national des îles de Boucherville. Ça coûte 5 $ et tu peux emporter ton vélo. L'eau a un peu de courant à cet endroit, ça en fait une belle excursion à la journée. Tu ne quittes pas vraiment la ville mais la nature s'offre à toi.

T'inspirer: Je vais sur le Plateau! Je trouve ce quartier particulièrement montréalais. Il y a un style de vie que je trouve très inspirant. Il me suffit de regarder les gens pour retrouver de l'inspiration. Il y a également le Mile End, où je vais pour reprendre le pouls de ce qui se passe, pour ressentir les tendances sans pour autant me laisser limiter par ça.

amanda-moss-cityguide-montreal-design

STYLE & DÉCO

 3 créateurs à découvrir absolument:

Ursa Minor pour son style minimal, la haute qualité et le luxe de sa marque. C'est magnifique!

Betina Lou. J'aime les designers qui tiennent une ligne cohérente saison après saison. J'aime beaucoup ce qu'elle fait: ses silhouettes sont à la fois féminines et d'esprit vintage.

Jonathan Dorthe, le designer d'objet derrière Atelier D. Il fabrique des objets - lampes, tables, ustensiles de maison - à partir de morceaux de bois tout en le mixant avec des pièces en plexiglas, ce qui leur donne un twist très moderne. Ce qu'il fait est fantastique!

interview-voyage-cityguide-montreal-hey-flamingo

Tes adresses mode…

J'aime particulièrement les boutiques qui soutiennent les créateurs canadiens, tout en ayant une attention très forte sur le design de qualité. Des boutiques comme Unicorn, LowellGeneral 54 ou Les Étoffes sur le boulevard Saint-Laurent ont toute leur propre identité. J'aime aussi les boutiques de mode vintage comme Citizen Vintage ou Annex Vintage, également dans le Mile End.

Tes adresses déco...

Je suis très marché aux puces. Mes préférés? Les puces Saint-Michel, Lachute ou Saint-Eustache. Il y a quelques années, je passais beaucoup de temps chez les antiquaires mid-50's de la rue Amherst. Mais mon style a un peu changé, je suis plus dans le style industriel. J'aime les marchés aux puces car j'y trouve toujours des objets insolites. C'est en mixant les genres que je crée mon style.

tyson-bodnarchuk-illustrateur-montreal

MONTRÉAL SECRET

Ton lieu secret à Montréal...Il y'a ce petit resto sur Ontario...Coo Rouge...ils ont le meilleur "veggie burger" en ville!

Ton coin favori à Montréal...Chez moi! J'adore mon quartier, Hoch'. J'ai emménagé dans le quartier pour l'espace. Je vivais dans le Mile End avant et je n'avais jamais mis les pieds à Hochelaga avant de m'y installer, il y a maintenant 10 ans.

design-interieur-amanda-moss-montreal

Ton quartier...Hochelaga, à l'est de Pie IX! J'aime ce quartier car il est calme. Il me permet de me retrancher de mon monde social et professionnel. Je n'y suis pas distraite puisque mes amis ne passent pas me saluer comme ça pouvait être le cas quand je vivais dans le Mile End. Dans le Mile End, je croise toujours quelqu'un que je connais. Je n'aime pas trop ça dans ma vie de tous les jours. Je ne peux pas m'épanouir dans un environnement constamment stimulé. Ici, je me sens un peu hors de la ville. C'est une sensation d'isolement que j'apprécie. Mais le quartier change beaucoup ces temps-ci. Il était très industriel quand je me suis installée. C'était un rêve avant, il n'y avait rien en face de chez moi autre qu'un parking et une fabrique de réglisse. Mais elle a été remplacée par des condos et j'ai dû installer des rideaux...

amanda-moss-cityguide-montreal

amanda-moss-cityguide-montreal-designer

Ce que tu trouves à Montréal et nulle part ailleurs…Les gens j'imagine! Les gens qui viennent d'ici sont super, les gens qui viennent vivre ici sont super. Ils ont cette même sensibilité qui les attirent vers Montréal. J'aime le fait que ce soit une ville bilingue. Je trouve ça cool que la moitié de la ville parle une langue et l'autre moitié une autre. J'aime quand je parle en anglais et qu'on me répond en français. C'est ce que je préfère! Quand chacun parle sa propre langue tout en se comprenant. C'est vraiment quelque chose de spécifique à Montréal. Je trouve ça génial!

amanda-moss-interview-de-createur-montreal

amanda-moss-montreal-designer-interview

LES ADRESSES MONTRÉALAISES D'AMANDA MOSS

SORTIR

Soirées Hillbilly Night au Wheel Club - les lundis de 20h à 1h du matin - 3373 bd Cavendish, Montreal - thewheelclub.wordpress.com

Terrasse Saint-Ambroise – 5080 Rue Saint-Ambroise, Montréal – 514-939-3060

FOOD

Ta Chido - 5611 avenue Park, Montréal - 514 439 0935 - Fermé le lundi - $

Bagatelle Bistro - 4323 Rue Ontario Est, Montréal - 514 254 3838 - Ouvert tous les jours 8h-14h30 17h-22h - $$

Hoche Café - 4299 Rue Ontario Est, Montréa - 514 419 7997 - $

Imadake - 4006 Rue Ste-Catherine Ouest, Westmount - 514 931 8833 - Ouvert du dimanche au mercredi de 17h à 22h30, jusqu'à 23h30 le jeudi et 1h du matin les vendredis et samedis - $$

L'Gros Luxe - 150 Rue Bernard Ouest, Montréal - 514 507 8883 - Ouvert tous les jours de 11h30 à 23h30.

Pick Up Café - 7032 Waverly, Montréal - 514 271 8011 - Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h, dimanche de 10h à 18h.

Coo Rouge - 1652 Ontario Street, Montréal - 514 522 4114 - Ouvert tous les jours de 11h à 23h.

STYLE & DÉCO

Amanda Moss - amandamoss.ca

Betina Lou - betinalou.com

Ursa Minor - ursaminorstudio.com

Atelier D par Jonathan Dorthe - atelier-d.ca

Unicorn - 5135 Boul St-Laurent, Montréal - 514 544 2828 - boutiqueunicorn.com

Lowell - 5364 Boul St-Laurent, Montréal - 514 544 6518 - lowellmtl.ca

General 54 - 5145 Boulevard Saint-Laurent, Montréal - general54.ca

Les Etoffes - 5253 Boul St-Laurent, Montréal - 514 544 5500 - lesetoffes.com

Citizen Vintage - 5330 Boul St-Laurent, Montréal - 514 439 2774 - citizenvintage.com

Annex Vintage - 56 Rue Saint Viateur Ouest, Montreal - 514 903 4404 - annexvintage.com

Texte & Photos: Sarah Meublat

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Le Montréal de Camille Forcherio, co-fondatrice de Mimi & August n916 | Hey FlamingoHey Flamingo 6 avril 2016 at 20 h 05 min

    […] quartier de Saint-Lambert et ses jolies maisons, surtout en été. La créatrice Amanda Moss, que vous avez interviewé il y a quelques mois, me disait d’ailleurs combien elle aime […]

  • Leave a Reply