City Guide, Montreal, Rencontrer

Le Montréal d’Étienne, co-fondateur d’Alvéole et apiculteur urbain

20 mai 2015
etienne-lapierre-co-fondateur-alveole-montreal

Comment protéger le terroir tout en créant du lien social? C'est le pari audacieux et vertueux qu'on fait un jour trois montréalais en créant Alvéole, première entreprise d'apiculture urbaine à Montréal. Curieux de découvrir les coulisses de ce projet novateur et d'échanger sur Montréal, nous avons rencontré Etienne Lapierre, co-fondateur d'Alvéole et apiculteur urbain. 

 

L'histoire d'Alvéole commence avec trois potes du secondaire au Manitoba. Étienne, Alexandre et Declan s'y retrouvent l'été pour travailler dans les ruches. C'est que Bruce McLean, l'oncle d'Alexandre et fondateur de Western Sky, y possède plus de 2 000 ruches. "Le travail était basé sur la production, avec un traitement intensif à grande échelle, sans trop de contact avec les abeilles", explique Étienne Lapierre. "Mais on avait un tel plaisir à ouvrir les ruches à 6h du matin! On y a tout appris."

Après quatre étés à apprivoiser l'apiculture, les trois montréalais reviennent avec l'envie de transmettre leur passion. "On a eu envie de créer un projet qui nous permette d'interagir avec notre ville! On voulait que les gens puissent vivre l'expérience de l'apiculture tout en participant de façon concrète à la problématique du déclin des abeilles". Allumés par l'idée de développer l'apiculture urbaine à Montréal, ils partent étudier le concept là où il existe déjà. "On est allés à  New York rencontrer des apiculteurs urbains, avec qui on s'est lié d'amitié".

De retour à Montréal, le projet d'Alvéole commence donc avec deux ruches test, placées chez l'un des co-fondateurs, rue Sainte Catherine. "C'est là qu'on a réalisé à quel point ça fonctionnait: la ruche était en santé, et notre idée de connexion entre la ville et la nature se concrétisait", se souvient Étienne.

alveole-apiculture-urbaine-montreal-canada

Un modèle basé sur l'éducation

Contrairement au modèle intensif et monoculture habituellement développé au Canada, Alvéole sera basé sur la biodiversité et l'éducation. Un rapport personnalisé que l'équipe tisse avec chaque apprenti apiculteur. "On propose aux particuliers ou aux entreprises d'installer des ruches chez eux, sur leur toit notamment, et de les accompagner dans le processus d'élevage et de récolte. L'idée étant de leur donner tout l'équipement et les enseignements nécessaires pour qu'ils puissent ensuite gérer leurs ruches en toute autonomie", explique Etienne.

En un an, le nombre de ruches gérées par Alvéole à Montréal et aux environs (rive Nord et Sud) a doublé, avec quelques 125 personnes impliquées et 275 ruches installées. Un succès qui prend son essor grâce à l'approche participative du projet. "Même une fois autonomes, les apiculteurs urbains peuvent venir dans notre laboratoire faire leur miel. Ils échangent, se rencontrent. La communauté collabore et interagit entre elle".

miel-nature-alveole-montreal

L'importance du terroir: créer un lien entre le citoyen et son quartier

"Depuis que nous avons installé les ruches, nous avons pris conscience à quel point la densité florale à Montréal est incroyable! Cette biodiversité se traduit directement dans le miel récolté".

Afin que tous les curieux puissent mieux comprendre la richesse du terroir montréalais, Alveole a d'ailleurs lancé sa propre application mobile. Celle-ci  offre une cartographie de l'emplacement des ruches ainsi que des différents types d'arbres se trouvant dans la région montréalaise. Sachant qu'une abeille butinera dans un rayon de 5 kilomètres autour de sa ruche, il est ainsi possible de déterminer quelle sera la composition du miel.

"Le potentiel floral de certains coins est tel qu'on peut mettre plusieurs ruches à côté! C'est génial car les gens prennent la mesure de l'importance du terroir. Ils comprennent à quel point la palette de goûts peut varier en fonction du rayon de butinage des abeilles. Ainsi, un miel n'aura pas le même goût dans le Sud Ouest ou sur le Plateau".

mont-royal-montreal

"Happy-culture": le potentiel thérapeutique de l'apiculture

En parallèle de ses activités, Alvéole travaille sur des projets sociaux, notamment avec des maisons en santé mentale et des personnes en réinsertion. "À travers l'apiculture, nous démontrons l'existence d'une société qui fonctionne bien, dans laquelle il y a une forte communication et une organisation basée sur l'entraide", explique Étienne. Pour résister à l'hiver par exemple, les abeilles créent une boule de chaleur. Elles se ressemblent les unes contre les autres, en forme de ballon, et se gavent de miel afin de dégager assez d'énergie pour maintenir une température supérieure à 15 degrés au sein de la ruche.

"Le citoyen de demain doit s'inspirer des abeilles. Les villes intelligentes devraient capitaliser sur le pouvoir des collectivités collaboratrices à changer le paysage urbain!"

"Pour ne pas se faire piquer, il est impératif de ne pas transmettre d'énergies négatives, ajoute Étienne. Les abeilles sont très sensibles aux phéromones dues au stress. Elles ont besoin d'être maniées avec délicatesse et attention". C'est pourquoi les ruches d'Alvéole sont travaillées sans gants ni protection, loin des images de cosmonautes véhiculées habituellement. Une approche au plus près des abeilles qui oblige à adopter une attitude zen, dans la maîtrise de soi.

Afin de casser la mauvaise image des abeilles et de démystifier les relations, l'équipe d'Alvéole s'est d'ailleurs amusée à poser nue sur les toits de Montréal, en plein travail des ruches. Une campagne de sensibilisation on ne peut plus percutante!

apiculture-urbaine-alveole-a-montreal

ALVÉOLE x MONTRÉAL

Être Montréalais pour toi, c’est…

Être créatif et innovant. Montréal est une grande ruche, c'est une ville de collaboration en pleine floraison.

Si Montréal m’était conté...

Je citerais "Je vois Montréal". Un projet avec ce même sentiment de gens qui s'entraident et mettent en commun leurs idées pour inventer le Montréal de demain.

3 habitudes montréalaises dont tu ne te lasses pas…

Le vélo est une habitude très montréalaise, il fait partie intégrante de ma vie. Les petits cafés indépendants font également partie du paysage de la ville. Je pense au Café Dispatch, à Rhubarbe, au Lapin Pressé ou au Majestic...tous des lieux avec lesquels Alvéole collabore. Montréal est une ville  magnifique vue de haut. C'est ce qui fait que je suis toujours sur les toits, en train d'aller chercher de la hauteur. formations-en-apiculture-urbaine

Un dimanche parfait à la montréalaise…

Il commencerait le long du Canal Lachine, se poursuivrait par la visite d'une ruche puis d'un bon brunch. 

ruche-alveole-montreal-abeilles

On ne peut pas repartir de Montréal sans avoir :

Vu..La vue depuis le Belvédère en haut du Mont-Royal.

Bu...Tout dépend évidemment des saisons car, à Montréal, elles changent beaucoup ce qu'on vit et ce qu'on est. Dès les beaux jours, je vais à l'Alexandraplatz boire une blonde Vieux-Montréal bien fraîche, une bière faite à Montréal.

Goûté...Une pâtisserie chez Rhubarbe, un chocolat chez Geneviève Grandbois, des huîtres chez Majestic.

Senti...L'odeur si rafraîchissante qui émane du Canal Lachine.

Marché...Sur les magnifiques sentiers de l'Île Saint-Hélène.

essaim-abeilles-en-ville

FOOD

Le meilleur brunch est chez…

Difficile de ne choisir qu'une seule adresse tant on est choyé par tous ces restos incroyables à Montréal! Mais je dirais Lawrence ou le Vieux Vélo pour leur ambiance.

essaim-abeilles-miel-urbain

Tes 3 restaurants montréalais préférés du moment

#1 La Récolte, un petit resto bio près du marché Jean Talon qui travaille les produits locaux.

#2 Le Café Parvis pour leur pizza incroyable.

#3 Il Cortile, un resto italien qu'Alex adore, avec une superbe terrasse.

 

Un jour j’irai manger…

Chez Park, le resto japonais d'Antonio Park à Westmount. Ou chez Joe Beef, dans un tout autre style!

etienne-lapierre-montreal-apiculture

LIFESTYLE

Tes endroits fétiches pour…

Te réchauffer quand il fait trop froid: On est rarement à Montréal l'hiver (rires)! Cet hiver, j'étais au Mexique et Alex en Haïti pour accompagner des projets d'apiculture et la mise en place de programmes durables en partenariat avec des universités. Mais sinon, j'aime bien la bibliothèque Marc Favreau, au métro Rosemont.

Te rafraîchir quand il fait trop chaud: Crudessence pour leurs smoothies.

Respirer et te reconnecter:  Depuis que je travaille avec les ruches, je ressens moins le besoin de me reconnecter. C'est auprès des abeilles que je fais le vide.

etienne-lapierre-co-fondateur-alveole

MONTRÉAL SECRET

3 lieux montréalais qui mériteraient d’être connus…

Le Cimetière Côte des Neiges pour sa biodiversité. Il y a plein de sentiers pour marcher sur lesquels il n'y a jamais personne. C'est l'endroit parfait à découvrir. Peut-être plus classique, je dirais le Jardin Botanique. Et enfin le quartier Pointe Saint-Charles, un coin vraiment beau où il y a plein d'initiatives...même si c'est encore un désert alimentaire!  

Ce que tu trouves à Montréal et nulle part ailleurs…

Le cycle des saisons est quelque chose de fort ici. La force de la nature m'allume, ces "up and down" qui donnent de la vie. La nature et la communauté montréalaise font que je retourne toujours ici. C'est la combinaison des deux qui me donne un sentiment d'appartenance.

entree-ruche-montreal

LES ADRESSES MONTRÉALAISES D'ÉTIENNE, ALVÉOLE 

 

SORTIR

Une bière locale à l'Alexandraplatz - 6731 de l’Esplanade, Montréal - Ouvert tous les jours de 16 à minuit (1h du jeudi au samedi) pendant la belle saison uniquement (de mai à septembre)

 

FOOD

La Récolte - 764 Rue Bélanger, Montéal - 514 508-5450 - Menu souper et dégustation les jeudis et vendredi soir à partir de 18h, brunch le weekend de 10h à 15h.

Lawrence Restaurant - 5201 Boul St-Laurent, Montréal - 514 503-1070 - Fermé le lundi.

Le Vieux Vélo - 59 Rue Beaubien E, Montréal - 514 439-5595 - Ouvert tous les jours de 9h à 16h.

Café Parvis - 433 Rue Mayor, Montréal - 514 764-3589 - Ouvert du lundi au vendredi de 7h à 23h, le samedi à partir de 11h et le dimanche de 11h à 15h.

Il Cortile - 1442 Rue Sherbrooke O, Montréal - 514 843-8230 - Ouvert tous les jours de 11h à 23h.

Park Restaurant - 378 Victoria Ave, Westmount, 514-750-7534 - Ouvert du lundi au mercredi de 11h à 22h, jusqu'à 23h les jeudis et vendredis, de 10h à 23h le samedi et de 10h à 14h le dimanche.

Joe Beef - 2491 Rue Notre-Dame O, Montréal - 514 935-6504 - Ouvert du mardi au samedi de 15 à minuit.

Dispatch Coffee - 267 Rue Saint Zotique O, Montréal - 514 229-5008 - Ouvert tous les jours jusqu'à 17h, à partir de 7h30 en semaine, à partir de 9h le weekend.

Pâtisserie Rhubarbe - 5091, rue de Lanaudière, Montréal - 514 903-3395

Au Lapin Pressé - 1309 Laurier Est, Montreal - 514 903-3555

Texte & Photos: Sarah Meublat

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply