Côte d'Azur, Hébergement insolite, Rencontrer

La Côte d’Azur par Cécile et Jean-Pierre, co-fondateurs de Coconut Sailing

5 août 2015
coconut-sailing-croisieres-cote-azur

Il y a trois ans, Cécile et Jean-Pierre, deux anciens de l’École Hôtelière de Lausanne, décidaient de tout quitter : leur belle carrière, leur maison, leur voiture, et de vivre sur un bateau tout en offrant des petites croisières de charme. Leur nouveau projet, Coconut Sailing, demande un certain moment de préparation avant de pouvoir enfin prendre le large sur leur superbe catamaran, voguant sur les eaux turquoise et bleu argenté de la mer Méditerranée. Comme un retour à leurs premiers amours de l’hôtellerie pour Cécile et de la voile pour Jean-Pierre, le couple franco-allemand, propose des séjours haut-de-gamme à bord de leur chambre d’hôte sur eau, invitant à une découverte sur-mesure et gourmande de la Côte d’Azur.

Rencontre avec deux amoureux d’art de vivre et d’aventure, sur leur bateau Diatomée, entre Port Cros et Porquerolles.

diatomee-catamaran-coconut-sailing

Quel est le concept de Coconut Sailing? Nous nous distinguons des locations de bateau habituelles en proposant des séjours tout compris : courses, ménage, repas gourmets et fait-maison, alcools. Nous avons même une bouée tractable et un kayak, ainsi que des masques, palmes et tuba à disposition pour qui souhaiterait explorer les fonds marins. Ainsi, plus besoin de perdre un temps précieux de vacances à gérer l’intendance quotidienne, nous nous en chargeons. Diatomée est un bateau sur lequel nous vivons, il est donc fonctionnel et très confortable. Tout ne doit y être que plaisir et bien-être.

Quelles sont les zones que vous couvrez? Pour l’instant, nous naviguons le long des côtes de la Méditerranée : Hyères, Port-Cros et Porquerolles, Saint-Tropez, Saint-Raphaël, Théoule-sur-Mer, Cannes, les Îles de Lérins. Cet été, nous pousserons jusqu’à la Corse. Tout dépend des envies et du temps alloué de nos clients. Un de nos clients nous a même demandé d’aller en Croatie cet hiver. Tout est possible, il suffit de le prévoir. Nos séjours peuvent être à la journée ou à la semaine. Tout est adaptable.

croisiere-port-cros-cote-d-azur

mer-mediterranee-porquerolles-croisiere

Comment cette envie de prendre la mer est-elle née? Lorsque nous nous sommes rencontrés, Jean-Pierre caressait déjà ce rêve. C’est un projet de vie en fait. Je n’ai jamais eu de passion comme celle-ci, alors j’ai eu envie de faire tout mon possible pour qu’il puisse réaliser son rêve. Le déclic est venu quand nous avons eu des enfants. Mes priorités ont changé. J’avais envie de les voir grandir et de trouver un mode de vie plus harmonieux.

Pourquoi cette fascination pour la mer, Jean-Pierre? La mer est un monde de respect. La personne que tu croises aujourd’hui sera peut-être celle qui viendra te sauver un jour. J’ai commencé la voile tout petit pendant mes vacances à Saint-Raphaël puis j’en ai moins fait pendant mes années d’école hôtelière, dans la restauration, puis chez Dell où j’avais monté les échelons. Mais travailler dans un bureau ne me convenait pas, je rêvais de faire le tour de cette petite planète à la force du vent. J’aspirais à quelque chose de plus simple. Leur faire découvrir la nature, leur faire rencontrer des gens de tous horizons. C’est important de nos jours avec tout ce qui se passe.

coconut-sailing-cote-d-azur

croisiere-sur-mesure-cote-azur

jean-pierre-coconut-sailing

Quand avez-vous décidé de vous lancer?

En début 2012, on s’est dit « go, on y va! ». Cécile a passé son permis bateau puis suivi des stages de voile aux Glénans pour être capable de prendre la barre s’il m’arrivait quelque chose. De mon côté, j’ai continué les stages, qui sont devenus de plus en plus sportifs. Puis j’ai finalisé ma formation à Gibraltar, pour obtenir mon diplôme de skipper professionnel : le "Yacht Master Offshore". En parallèle, on a suivi le CBS (certificat de base à la sécurité), qui est obligatoire pour tout équipage sur un navire commercial…le but étant d’être le mieux préparé possible aux risques en milieu isolé, même si, évidemment, on n’est jamais seul. Il y a toujours un lien avec les côtes grâce aux communications quotidiennes. Mais nous partons du principe qu’anticiper limite le risque.

naviguer-cote-azur

Qu’est-ce que le fait de vivre sur un bateau a changé en toi Cécile? On court moins après le temps. On vit plus dans l’instant présent, en prenant le temps de faire les choses. On ne regarde plus trop l’heure et on profite mieux des enfants. C’est peut-être parce que j’ai deux enfants en bas âge, mais je ne m’ennuie jamais… je rêverais de m’ennuyer! Surtout, je me suis détachée de la vie classique. Des attentes sur ce que je devais faire ou ne pas faire en tant que jeune femme trentenaire : être indépendante, avoir un travail, prendre soin de moi chez l’esthéticienne et le coiffeur, la mode, le sport. Avant je faisais tout ça, j’avais mes rituels. Maintenant, je fais peu de shopping, je ne me maquille pas tous les jours et pourtant, je me sens bien dans ma peau. Je pensais mal vivre ce changement mais ça perd en importance, je me contente de beaucoup moins et c’est finalement très rassurant et agréable.

coconut-sailing-chambre-d-hote-bateau 

Et votre entourage, comment a-t-il vécu ce changement de vie? Certains n’ont pas compris : on avait une belle carrière, on roulait dans une belle voiture, on avait une belle maison, mais on a tout quitté pour vivre sur un bateau. Certains peuvent en éprouver une sorte de pitié, avoir l’impression d’une régression alors que j’ai fait les choses pour moi, je suis en accord avec ça. On s’assume bien parce que c’est un choix. Avant, je ne vivais pas forcément la vie que je voulais. On s’est acheté une vraie maison qui flotte, pas un petit bateau. On vit dans le confort. Tout ceci est possible grâce à notre vie d’avant, nous en avons bien conscience. On en avait tellement envie que ça aurait été con de ne pas le faire. À un moment, on s’est dit « faisons-le maintenant, tout de suite. Pas dans 20 ans! »

 

Y a-t-il une chose qui te manque sur le bateau, Cécile? Mon piano! J'ajouterais également un jardin, pour marcher les pieds dans l’herbe. Heureusement, je retrouve ces sensations quand nous faisons escale à terre.

 coconut-sailing-croisieres-de-reve

Que pensent les enfants de cette nouvelle vie? Ils sont enthousiastes pour tout. Pierre (presque 2 ans) est comme un poisson dans l’eau. Maximilien (3 ans et demi) n’a plus peur de la mer. Ils adorent vivre dans un bateau, nous leur avons aménagé leur chambre où leurs coffres sont remplis de jeux. Mais la vie sur un bateau est, en soi, très instructive. On vit plus avec les éléments, on mange d’une bonne faim, on dort d’une bonne fatigue.

Ton meilleur souvenir en bateau ? Nous sommes en train de les créer! On est entourés de tous nos amis. Ils nous soutiennent depuis 3 ans, depuis qu'on a commencé à monter ce projet. Ils nous regardaient au début avec de grands yeux, se demandant comment nous allions pouvoir faire. Aujourd’hui, on partage ces instants avec eux, que ce soit autour d’un plat ou sur le bateau. Ils viennent nous voir à bord. On crée nos souvenirs de toutes ces premières fois avec nos amis!

Où vous trouvera-t-on cet hiver? En rigolant, on s’est dit qu’on chercherait à dépasser les 15 degrés. On aimerait filer vers les Baléares, les Canaries, le Maroc. Après il faudra tenir compte des vents!

art-de-vivre-francais-sur-un-bateau

coconut-sailin-jean-pierre-cecile

CÉCILE, COCONUT SAILING X CÔTE D’AZUR

Être Azuréen pour toi, c’est…Nous ne sommes pas très représentatifs puisque nous venons d’ailleurs mais c’est d’abord le contact à la mer. Quelqu’un qui vient d’ici ne peut pas se passer de la mer. Être azuréen passe aussi par la cuisine et les produits provençaux, tout cet art de vivre fondé sur l’huile d’olive, l’ail, le poivron, la courgette, le basilic, le chèvre, le melon…la gastronomie méditerranéenne est riche!

 barbecue-bateau-coconut-sailing

plancha-calamar-poulpe-barbecue-coconut-sailing

3 habitudes azuréennes dont tu ne te lasses pas…

Voir la mer, la regarder comme je regardais le feu de la cheminée, quand j’étais petite, pendant des heures.

Manger du poisson frais. Des petites sardines toutes simples, qui coûtent trois fois rien, qui ne sentent pas bon et qui salissent les doigts…mais on adore au barbecue!

Le soleil…et ce climat humide si bon pour la peau.

 bateau-plongee-francecroisiere-de-charme-cote-d-azur

On ne peut pas repartir de la Côte d’Azur sans avoir :

Vu…L’Estérel, cette roche rouge qui contraste avec le ciel et la mer. Les mimosas en hiver, ou les arbres et iris sauvages au printemps. On a nos petits coins pour voir ci ou ça. J’ajouterais les Îles de Lérins, et plus particulièrement Saint-Honorat. Pour tout ce qu’elle est, l’histoire des moines, l’entretien superbe de l’île et des champs de lavande, les vignes, les pins.

Bu…Je ne vais pas te dire le Ricard car je n’aime pas ça, mais un bon vin local comme le Château Saint-Baillon, à Flassans dans le Var. C’est la première maison en Provence qui a commencé à vinifier en fûts de chêne dans les années 1980. La maison a été vendue récemment, espérons que la qualité perdure.

Goûté…L’huile d’olive AOC du Moulin d’Aups. Elle coûte son prix, mais rien à voir avec ce qu’on goûte habituellement. Je la réserve pour mes tomates mozzarella ou mes assaisonnements.

Marché…Au Pic du Cap Roux entre Saint-Raphaël et Cannes, ou le Cap du Dramont, une balade facile de 45 minutes.

La plus belle plage de la Côte d’Azur est…à Théoule-sur-Mer. Enfin, c’est l'une de mes préférées avec celle d'Agay car la plage est très belle mais il n’y a pas trop de monde car il faut marcher un peu après avoir laissé sa voiture au parking. Il y a quelques cabanes et de la végétation juste à l’entrée.

gambas-au-barbecue-coconut-sailing

coconut-sailing-saint-raphael 

FOOD

 

Tes gourmandises azuréennes favorites :

J’ai découvert les pompes à huile chez Bruno, qu’il ne sert qu’en hiver et qui se mangent à l’apéro. Elles sont faîtes en pâte à brioche allégée sans beurre mais à l’huile d’olive, agrémentée de 13 épices et de fruits secs de Provence. Une explosion de goûts anis, agrumes, amandes…excellent!

Quand je vais manger chez des amis, j’apporte généralement une Tropézienne.

J’aime aussi beaucoup la confiserie-chocolaterie Cochet au Muy, qui fait des bâtonnets de nougat très équilibrés, qui ne collent pas trop et ne sont pas trop sucrés.

Sinon, côté salé, on adore le saucisson Fellino et les gnocchis maison de l’épicerie Poussin Jaune à Saint-Raphaël. Une petite épicerie fine italienne tenue par deux sœurs.  salade-fraicheur-diatomee

Tes restaurants préférés du moment sur la Côte d’Azur

#1 Côté Jardin à Antibes. Matthieu a travaillé 10 ans à Londres, où il a commencé comme serveur jusqu’à devenir directeur de restaurant. C’est un resto familial. Le frère y a été cuistot, la petite sœur y est serveuse, la mère est en salle, le père à la compta. Ça se ressent beaucoup dans l’âme des lieux.

#2 Chez Bruno à Lorgues. On aime tellement ce resto que c’est là qu’on s’est mariés. C’est un resto gastronomique étoilé mais qui ne cherche pas la deuxième étoile pour ne pas être limité dans son menu. Celui-ci est fixe avec une ou deux options (veau ou bœuf, gambas). Leur spécialité? La pomme de terre de Noirmoutiers servie avec une crème à la truffe, délicieux! Bruno a repris le resto de sa grand-mère et propose donc une cuisine française rustique dans laquelle il a intégré son amour pour la truffe. Il fait des choses incroyables avec! Ses deux fils sont en train de prendre la relève. En plus, le cadre est magnifique : c’est une grande villa provençale dans laquelle il a mélangé toutes formes d’art contemporain, avec beaucoup de goût. Il y a un plat que je n’oublierai jamais. Il s’agit d’un pigeon en croûte avec une farce de choux, foie gras et truffes, le tout arrosé d’une sauce à la viande et de truffe fraîche. Typiquement le genre de plat que tu ne fais pas chez toi et pour lequel tu te déplaces.

repas-gourmet-fait-maison-coconut-sailing

pain-fait-maison-coconut-sailing

Des adresses où aller manger à Cannes?

L'Ondine, en bord de mer. C'est le seul restaurant où tu peux décemment manger sur la Croisette. Le cadre est sublime et la cuisine bonne, mais chère évidemment. C'est un type bistro amélioré où tu peux manger des linguine à la langouste ou des salades fraîches. Le service est disponible et gentil.

Pour une bonne pizza à Cannes, il faut aller chez Vesuvio!

Sinon, il y a Chez Astoux Brun, une institution à Cannes. C'est une bonne adresse de qualité, assez familiale, dont le service est rapide et serviable. Leur soupe de poisson est très bonne et il est même possible de prendre un plat de fruits de mer à emporter. Mais il n'est pas possible de réserver!

Tu rêves d'aller manger…Au Petit Nice - Passédat à Marseille, ou chez Fonfon pour la bouillabaisse.

Ta gourmandise de luxe? Quand JP va chasser et qu’il nous ramène un poulpe!

bruschettas-lunch-coconut-sailing

VIE DE BATEAU

Les meilleurs mouillages de la Côte d’Azur :

La rade d’Agay car on y est très bien protégés. C’est un mouillage facile, avec une option de bouée pas trop chère. Le parking y est gratuit…et c’est pile entre les deux grands-mères (rires)!

Théoule, où on peut mouiller au calme, face aux jolies collines et aux maisons qui se fondent dans le paysage.

Aux Îles d’Or, Port-Cros et Porquerolles, où l’eau est calme et turquoise.

Entre les Îles de Lérins, notre mouillage de prédilection! En bateau, c’est l’idéal car on est protégé par les îles. Et puis, il y a un pizzaiolo (La Voile Gourmande) qui s’est installé sur son bateau avec sa famille. Il y a un four et prépare de très bonnes pizzas, qu’il vend à qui lui fait signe en sillonnant entre les îles. Ce sont de gros bosseurs, ils n’arrêtent pas en été!

serge-le-chat-coconut-sailing

Ce que tu trouves sur la Côte d’Azur et nulle part ailleurs : Les mimosas, l’Éstérel, la mer, les pins à Hyères, la lavande et les parfums… coucher-soleil-cote-azur

croisiere-de-reve-coconut-sailingcoucher-soleil-bateau-cote-azur 

LES ADRESSES DE CÉCILE SUR LA CÔTE D'AZUR, CO-FONDATRICE DE COCONUT SAILING

  ÉPICERIES FINES & RESTAURANTS

Confiserie-Chocolaterie Cochet - 1170 Boulevard de la Libération, 83490 Le Muy - 04 94 45 97 90

Chez Bruno (restaurant gastronomique étoilé) - 2350 Route des Arcs, 83510 Lorgues - 04 94 85 93 93

Poussin Jaune (épicerie italienne) - 52 Rue Charabois, 83700 Saint-Raphaël - 04 94 95 05 661

Côté Jardin - 455 Avenue de Cannes, 06160 Antibes - 04 92 95 84 41

L'Ondine – 64 Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes - 04 93 94 23 15

Vesuvio pizzeria - 68 Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes - 04 93 94 08 28

Chez Astoux et Brun (spécialité de poisson)- 3 Rue Félix Faure, 06400 Cannes - 04 93 39 06 22

Chez Fonfon - 140 Rue du Vallon des Auffes, 13007 Marseille - 04 91 52 14 38

Au Petit Nice - Passédat - 17 Rue des Braves, Marseille - 04 91 59 25 92

 

Texte & Photos: Sarah Meublat

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Côte d'Azur: escale à Port-Cros la sauvageHey Flamingo 25 mai 2016 at 14 h 21 min

    […] Comment accéder à Port-Cros? Nous avons eu la chance d’arriver à Port-Cros à bord du superbe Diatomée de Cécile et Jean-Pierre, qui concoctent des croisières sur-mesure pour explorer la mer Méditerranée en catamaran (nous avions d’ailleurs consacré un article à leur entreprise familiale Coconut Sailing). […]

  • Reply Mel Le Moigne 21 avril 2016 at 9 h 27 min

    Chapeau bas Sarah et Juliette!!! C’est vraiment excellent et plein d’infos et beauté. J’ai adoré l’article de Juliette sur Mel, Mich’et ….(je ne me rappelle jamais).

    Félicitations Sarah sur la publication de tes guides – où est-ce qu’on peut les procurer?

    Grosses bises à vous, sans oublier Mohamed et Martin.

    • Reply Sarah Meublat 22 avril 2016 at 23 h 17 min

      Merci Mel, c’est adorable! Les guides viennent tout juste de sortir…ils devraient arriver à la FNAC prochainement ;) Bisettes!!

    Leave a Reply