Faro, Les jolis villages

Ilha da Culatra: un paradis caché au large de Faro

6 octobre 2016
jolie-maison-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo

L'île de Culatra (Ilha da Culatra en portugais) a été l'une des plus belles surprises de notre escapade improvisée à Faro. En toute honnêteté, je ne me serais jamais doutée que le Portugal pouvait compter de tel trésors. Même les guides et les articles que j'avais glanés avant de sauter dans l'avion n'en faisaient pas grand cas. À peine quelques phrases ici ou là. À croire que les auteurs n'y ont pas véritablement été.

C'est que l'Ilha da Culatra est l'une des petites îles lagunaires qui composent le Parc naturel de Ria Formosa autour de Faro. La rejoindre nécessite donc de prendre un bateau, ce qui prend forcément un peu de temps. Mais quelle excursion!

Avant d'aller déjeuner dans la vieille ville de Faro, nous avions réservé un bateau privé pour nous quatre. Le deal était qu'il nous emmènerait visiter trois îles de la Ria Formosa: l'Ilha da Culatra, l'Ilha do Farol et l'Ilha Deserta (ou Ilha da Barreta). Trois heures de découvertes à notre rythme. Comme nous n'avions aucune idée de ce qui nous attendait, on est arrivées au débarcadère sans aucune attente ni a priori. Prêtes à ouvrir grand les yeux. Juan nous attendait déjà avec son grand chapeau de paille et ses jumelles dans sa petite barque à moteur.

Nous avons donc filé sur la rivière de la lagune jusqu'aux îles qui marquent le point de communion avec l'océan. Après trente minutes de navigation à travers la Ria Formosa, nous faisions notre premier arrêt: Ilha da Culatra. En posant les pieds sur le quai, nous découvrions un petit port de pêcheurs. Quelques mouettes tournaient en paillant au-dessus de nos têtes, tandis que d'autres flottaient patiemment dans l'eau, clairement intéressées par la prise des pêcheurs qui rangeaient leurs filets.

S'émerveiller devant les maisons de pêcheurs colorées de Culatra

Première source d'étonnement: l'aspect désertique et aride de l'île. Une chaleur sèche et brûlante, des cactus qui percent le sable et des gens du coin adossés à l'ombre d'une église blanche et bleue. Le terrain de foot à l'entrée du village est recouvert de filets en train de sécher. Quelques gamins sont allongés dessus et papotent en plein cagnard.

Les terrasses à l'ombre qui bordent le terrain sont pleines et sentent bon le poisson grillé. On regretterait presque d'avoir déjà mangé! Le contraste des verres qui trinquent et des couverts qui clinquent avec le silence du reste du village est frappant. On s'y engouffre comme dans un décor de cinéma. Les maisons sont petites et basses. Blanchies à la chaux, elles sont toutes ponctuées de couleurs si vives que nos yeux en seraient presque éblouis.

Bleu, jaune, mauve. L'île de Culatra est un arc-en-ciel de couleurs toutes plus éclatantes les unes que les autres. Mon coeur s'emballe à la vue de cette explosion d'énergie. Le charme exotique de Culatra ravive mes souvenirs d'enfance aux Antilles. Je retrouve la même douceur insulaire d'un monde à part, à contretemps. Les enfants courent en maillot de bain dans les ruelles. Ils s'arrêtent dans la minuscule épicerie débordant de produits en tous genres pour s'acheter une glace. Puis repartent en riant.

Point de voiture à Culatra, mais une vie rythmée par les marées. La rivière d'un côté, l'océan de l'autre. Et cette île paradisiaque qui m'a tout l'air d'un secret bien gardé.

Quelques vacanciers, portugais et espagnols, semblent y louer un petit bungalow pour leurs vacances d'été. Soudainement, je les envie. Me voyant déjà lovée dans mon hamac à bouquiner en regardant les passants rejoindre la plage.

Praia da Culatra: la surprise inattendue

La plage. Praia da Culatra. Un autre secret bien gardé. Même notre batelier a oublié de nous la mentionner. C'est en voyant toutes ces silhouettes en maillot marcher ou revenir de la même direction que l'envie de les suivre s'est imposée. Je veux savoir où tous ces gens vont et viennent comme ça, avec leurs parasols jaunes et leurs paniers en osier.

Une effluve sucrée et chaude me détourne quelques instants de ma mission. L'odeur viendrait-elle de cette  petite maisonnette dont les portes s'ouvrent sur la rue? Je m'approche, laisse mes yeux s'acclimater à l'obscurité et mes sens sautiller: une femme est en train pétrir une pâte tandis que l'autre arrange sa vitrine. Beignets, tartes et Pasteis de Nata me font de l'oeil avec insistance. Comment résister ? Je pointe allègrement les Pasteis de Nata et ressort avec une boite remplie de ces petits gâteaux portugais bien chauds et onctueux. Un pur délice!

Retour sur le chemin de la plage. On finit de traverser le village jusqu'à ce qui pourrait être un paysage de Bagdad Café. Le maquis et le désert à perte de vue. Au loin, quelques toits bas du village. Un bateau en bois peint échoué. Un club social vide. Et au milieu de cette terre aride, un ponton de bois dont on ne voit pas le bout.

Le soleil tape si fort que le chemin me parait interminable. Mais la curiosité est piquée. Impossible de faire demi-tour.

Après ce qui paraîtra une éternité (en réalité une quinzaine de minutes tout au plus), nous arrivons sur une plage sauvage fouettée par les larges rouleaux. La Praia da Culatra est sublime. L'océan est si vivant que je me revois quelques mois plus tôt à Hawaii. Même vigueur, même sentiment de nature à l'état brut.

Les gens du coin y passent visiblement leurs journées. Les transats et les parasols sont de sortie. Et les familles bullent en regardant le temps passer.

Voilà donc où se cachait le paradis!

ilha-culatra-faro-portugal-heyflamingo-2

village-pecheurs-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo ilha-culatra-faro-portugal-heyflamingo-3 jaune-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo maison-jaune-jaune-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo ilha-culatra-portugal-hey-flamingo cafe-zarica-super-bock-ilha-culatra-yellow-hey-flamingo village-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo ilha-culatra-portugal-hey-flamingo-blog boutique-pasteis-nata-pasteis-de-nata-ilha-culatra-portugal-heyflamingo pasteis-de-nata-ilha-culatra-portugal-heyflamingo ilha-culatra-portugal-blog-hey-flamingo ilha-culatra-portugal-hey-flamingo-voyage bateau-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo bagdad-cafe-ilha-culatra-portugal-heyflamingo desert-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo marche-plage-plage-ile-culatra-portugal-hey-flamingo plage-ile-culatra-portugal-hey-flamingo plage-sauvage-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo ocean-plage-culatra-iles-faro-heyflamingo praia-ilha-culatra-portugal-hey-flamingo

EXCURSION SUR L'ILHA DA CULATRA, PORTUGAL 

Où? L'île de Culatra (Ilha da Culatra) est une des îles du Parc National de Ria Formosa au large de Faro et Olhao, dans la région de l'Agarve, au sud du Portugal. Coordonnées GPS: 36°59'31.8"N 7°49'59.8"W

Comment se rendre sur l'île de Culatra depuis Faro?

  • Nous avons décidé d'embarquer sur un petit bateau privatif pour pouvoir visiter à notre rythme les trois îles du Parc Naturel de Ria Formosa: Ilha da Culatra, Ihla do Farol et Ihla Deserta (Barreta). Nous avions le bateau pour une durée de 3 heures avec un guide (35 euros par personne). La solution était pas mal puisque ça nous a permis de moduler notre temps. Nous parlerons dans un prochain article des deux autres îles, mais si c'était à refaire (maintenant qu'on a pu voir les trois îles), j'opterais pour un transport moins cher.
  • Le moyen de transport le plus économique pour rejoindre l'Ilha da Culatra est le ferry. Le trajet aller-retour coûte 6 euros par personne pour une traversée d'environ 40 minutes. Les navettes partent de 8h30 du matin jusqu'à 18h45 (environ toutes les 2 heures) depuis l'embarcadère de Faro (Portas do Mar). Cette solution est idéale si vous souhaitez ne visiter que l'île de Culatra.

Quoi faire à Culatra?

  • Visiter le village de pêcheurs, obviously.
  • Aller passer l'après-midi à la plage de Culatra (Praia da Culatra)
  •  S'arrêter pour prendre un (ou plusieurs) Pasteis de Nata chez la petite dame du village (rue principale en allant vers la plage).

Texte et photos: Sarah Meublat      

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply jaivoulutester 10 octobre 2016 at 9 h 05 min

    un coin inconnu à découvrir, merci pour le tuyau. Je ne suis encore jamais allée au Portugal, mais c’est sur la liste de mes envies! 15 ans dans le tourisme, et jamais entendu parler de cet endroit, on en apprend tous les jours, c’est merveilleux! Merci!
    bonne journée
    flo

    • Reply Sarah Meublat 12 octobre 2016 at 17 h 40 min

      Je suis bien contente de vous avoir fait découvrir ce superbe bout de pays Flo!

  • Reply samsha 8 octobre 2016 at 22 h 44 min

    Une magnifique série photo qui prolonge un peu l’été indien (qui touche malheureusement bientôt à sa fin :-/ )

    • Reply Sarah Meublat 12 octobre 2016 at 17 h 41 min

      Merci Samsha! En effet…mais on aime tellement la couleur et la chaleur sur Hey Flamingo qu’on continuera de vous en partager…même quand il fera bien trop froid cet hiver pour sortir les bikinis ;)

    Leave a Reply