Italie, Les jolis villages

L’île de Burano, Italie

18 avril 2015
italie-burano-hey-flamingo

Difficile de résister au charme pittoresque de Burano. On la découvre par une douce journée de janvier, entre deux éclaircies. Les mouettes piaillent de leur cri aigu, accueillant les touristes venus en arpenter les ruelles bigarrées. Les scènes se superposent, comme des natures mortes incitant au cliché. Un chat fait sa toilette dans le faisceau du soleil qui perce entre le linge séchant au vent. Une vieille dame arrose ses fleurs, regarde les passants d'un coin de l'oeil, puis ferme ses persiennes. Un pêcheur rentre ses filets, son embarcation cabossée cahote. Dans les miroirs verts des canaux, les façades multicolores se reflètent. Chaque mètre carré devient un tableau vivant, une image qui s'anime.

Comme dans un jeu des sept erreurs, on pourrait passer des heures, assis sur un banc avec les vieux rabougris sur leur bâton de bois, à en décrypter les bizarreries. Des Nike dernier cri posées sur un rebord de fenêtre, des bassines et balais à chaque porte, un clocher qui penche, un vélo blanc abandonné sur un mur rouge, deux chats qui se coursent, des pigeons barbotant sur les housses des bateaux...Burano attendrit. Burano minaude devant la horde de visiteurs qui s'y presse chaque jour.

Elle se révèle à qui sait attendre. À qui ose s'enfoncer au-delà des premiers ponts et des boutiques débordant de souvenirs de pacotille. Désertes, de leur air abandonné, les ruelles de Burano se parcourent alors avec délectation. Une ramification à la fois, les yeux portés par cette éclosion de couleurs. Et par l'appel de l'horizon iodé. travel-italy-burano-island

weekend-venise-burano image-reflection-bateau italie-burano-hey-flamingo100 farniente-italy-burano photo-linge-burano-italie reflection-bateaux-burano-italie clocher-penche-burano weekend-italie-burano-hey-flamingo mur-jaune-burano-venise romano-burano-italia voyage-italie-burano velo-sur-mur-burano travel-italy-burano-island

BURANO, ITALIE

 

Où? À 7 km au nord de Venise, à quelques minutes en bateau de Murano et Torcello. 

Coordonnées GPS: 45.485611, 12.416673

Comment y aller ? En vaporetto à partir de la station Fondamente Nuove à Venise, compter une cinquantaine de minutes (ligne 12). 

Spécialités locales : La dentelle de Burano, confectionnée traditionnellement à la main (l'île abrite même une Musée de la dentelle), les buranelli (biscuits citronnés). 

Où dormir et manger:

* Venissa à Mazzorbo (passer le pont qui rejoint les deux îles), un Bed & Breakfast / enoteca chic au milieu d'un vignoble qui revisite la cuisine locale en y insufflant une bonne dose de créativité. L'adresse est également réputée pour sa carte des vins. Un vrai petit coin de paradis, loin de l'affluence des touristes. Penser à réserver à l'avance. 

* Bar Sport à Burano (San Martino Sinistro 286),  où les habitués passent s'enfiler un café en colportant les derniers ragots du coin et déguster un plat de pâtes Amatriciana ou Ragù à 6,50 euros. Nous sommes loin des pâtes à 20 euros des restos touristiques du coin, voire des adresses recommandées sur la place principale comme Da Romano, mais la cuisine y est familiale et simple. De la bonne pasta, à la sauce maison, qui ragaillardit et se savoure entre un maillot Del Piero, un ballon de foot, des photos de famille ou du pape et quelques liturgies virginales. L'Italie sans chichi, pittoresque à souhait. 

À visiter alentour: Torcello (à 5 minutes de vaporetto - Ligne T), Mazzorbo (par le pont)

Horaires :  Vérifier les horaires des navettes retour en arrivant à Burano.

Informations :  http://www.actv.it/bienvenuevenise 

Texte & Photos : Sarah Meublat

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Arriver à Venise par un doux après-midi d'hiver | Hey FlamingoHey Flamingo 31 décembre 2015 at 15 h 46 min

    […] Les îlots se dessinent à l’horizon et se succèdent. Murano, Cimitero, Torcello, Burano au loin…Une toute autre vie se révèle, une vie régie par les […]

  • Leave a Reply